Agenda surchargé

Vous chargez votre agenda comme votre coffre ?

Les ponts du mois de mai vous donnent envie de partir quelques jours en vacances ?

Vous êtes ou allez inévitablement passer par la phase « préparation des bagages et chargement du coffre de votre voiture » !

Vous y avez minutieusement placé toutes les valises et sacs, comblé le moindre espace libre avec les jouets du « petit dernier » 😉 ?.

Vous est-il déjà arrivé de devoir « forcer » un peu et même beaucoup pour fermer le coffre de votre voiture ?

Attention, vous prenez un risque…

Agenda surchargé

regardez la courte vidéo (40 secondes) ci-dessous pour voir à quoi vous vous exposez !

Agenda surchargé

Eh bien, pour votre agenda, c’est exactement la même chose….

 

Imaginez, nous sommes le 26 juin et vous commencez votre journée en vous disant ;

« Aujourd’hui, je vais travailler sur le planning du personnel,
puis je préparerai l’audit qualité pour la prochaine inspection,
j’appellerai ensuite l’expert-comptable pour prendre RDV et lui demander son avis sur les prochains investissements.

Au retour de la pause déjeuner,

J’enchainerai avec le budget prévisionnel à présenter lors du prochain Comité de Direction,
puis analyse des indicateurs avant la
réunion de direction jusqu’à 18 heures

Allez, je vais bien y arriver…,

je finirai par l’étude des plans du nouvel entrepôt que j’envisage de faire construire ! »

 

Vous avez chargé votre journée comme votre coffre.

Les espaces-temps sont trop serrés, vous allez être obligé de « forcer » pour parvenir à tout faire dans la journée.

 

Vous n’avez pas réservé de temps pour l’imprévu, exactement comme le vanity de Madame qui arrive toujours au dernier moment et qu’il faut absolument caser ! 😉 

 

Votre planning va probablement  « exploser » et vous quitterez le bureau en vous disant

« Je n’ai encore pas fait ce que j’avais prévu ! ».

Si cette situation se reproduit trop souvent, c’est vous qui allez « exploser »….

 

Et c’est normal….

votre « coffre temps » n’est pas extensible. Il vous faut faire des choix, parfois difficiles, j’en conviens.

Votre journée du 26 juin pourrait se planifier comme ceci ;

Vous démarrez votre journée par la gestion de vos informations entrantes, notamment les mails ainsi qu’à la planification.

Vous avez choisi de ne pas charger votre journée avec les espaces-temps « Budget », « planning du personnel » et « Extension entrepôt » pour laisser respirer votre agenda et par conséquent vous laisser respirer … 😉. Il y a de la place pour accueillir l’imprévu de manière plus sereine !

 

Souvenez-vous : Agenda surchargé = Coffre surchargé = Risque « d’Explosion » 😉

Les risques d'un agenda surchargé

 

Avez-vous parfois l’impression de frôler l’explosion ?

Vous dites–vous parfois, « Je n’ai encore pas fait ce que j’avais prévu ! »

Si vous avez des idées de métaphores pour illustrer cette situation,
faites moi en part dans les commentaires ci-dessous.

 

4 réponses
  1. Gaétan - Analytics facile
    Gaétan - Analytics facile says:

    Bonjour Thierry,

    Merci pour cet article qui nous offre un rappel bien nécessaire…
    On a toujours tendance à vouloir en faire trop et être déçu de n’avoir pas tout fait au final.

    La seule solution est de voyager léger, de prendre moins de valises, de supprimer un maximum tout ce qui n’est pas utile à coup sûr.

    Mais hiérarchiser et moins en faire est difficile, ça s’apprend et ça prend du temps. La référence de lecture qui aide sur le sujet : L’art d’aller à l’essentiel de Leo Barbauta. A lire et relire.

    A bientôt,
    Gaétan

    PS : La semaine de 4 heures de Tim Ferris a de bons chapitres là dessus également, pendant que j’y pense 🙂

    Répondre
    • Thierry
      Thierry says:

      Bonjour Gaëtan,
      En avoir conscience est déjà un grand pas vers le changement…
      Merci pour ces recommandations de lecture !

      A très bientôt
      Thierry

      Répondre
  2. Gilles
    Gilles says:

    Merci de cette image.
    Moi, comme chef cuisinier, mon image, c’est la cocotte minute. Ce qui est étrange, c’est que l’on sait qu’une journée féconde doit alterner les moments posés et intenses, et pourtant on se charge jusqu’au maximum.

    Répondre
  3. Hamidul
    Hamidul says:

    Bonjour Thierry,

    Merci pour cet article.
    Mes 10 années d’expériences en mode « projet » m’ont beaucoup apprises sur ce sujet également 😉

    Je propose une solution efficace et éprouvé à ce problème sur mon site:
    http://www.jemaitrisejefonce.com

    Cordialement,
    Hamidul Huq

    Répondre

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *