En avez-vous plein le dos ?

Avez-vous parfois l’impression de ne plus savoir où donner de la tête ?,

De crouler sous les sollicitations de vos collaborateurs ?

Et de vous dire… là, j’en ai vraiment plein le dos !…

Découvrez l’histoire d’Arthur*, manager dans la société CHIMPE and ZE.

Aline, Pierre, Nicole et Nicolas sont les collaborateurs d’Arthur.

 

Hall d’entrée de la société CHIMPE and ZE

Arthur sort de l’ascenseur. Aline l’aborde, un « singe » sur l’épaule.

 

Aline : Bonjour Arthur ! Puis-je vous voir un instant ? Le projet Martin ne se déroule pas tout à fait comme prévu, et il faudrait …

Arthur : Ah oui ! C’est vrai… Vous faites bien de m’en parler mais j’ai un rendez-vous. Je vais y réfléchir, et je vous en reparlerai.

Au moment-même où Arthur prononce ces mots, le singe d’Aline vient se percher d’un bond sur son épaule. Arthur semble ne rien remarquer.

Aline s’en va. Arthur se dirige vers son bureau.

 

Au Bureau

Arthur vient de s’assoir à son bureau, le singe sur l’épaule. Il jette un œil sur sa boite de réception  e-mail. La porte est ouverte. Pierre qui passait dans le couloir s’arrête sur le pas de la porte.

 

Pierre : Bonjour Arthur, La note que vous m’avez demandée hier est sur votre bureau. C’est dans la chemise bleue.

Arthur : Ah… Merci Pierre.

Il ouvre la chemise bleue. Un singe surgit et bondit sur son bureau puis sur son épaule. Ni lui ni Pierre ne semblent le remarquer.

Pierre : Si vous pouviez y jeter un coup d’œil rapidement… J’attends votre réponse, pour reprendre contact avec Durand.

L’un des singes tire l’oreille d’Arthur. Il repose aussitôt la chemise bleue. Pierre s’en va.

 

Dans le couloir qui mène à la photocopieuse….

Arthur sort de son bureau pour aller faire une photocopie. Dans le couloir il croise Nicole.

 

Arthur : Vous avez pu faire connaissance avec tout le monde. Je suis ravi que vous ayez rejoint notre équipe. Tout va bien ?

Nicole : Oui. Je suis impatiente de prendre pleinement mes fonctions.

Arthur : Bien sûr, il va falloir que nous trouvions le temps de préciser les objectifs de votre mission. Dès que j’ai un moment, Je vous fais signe.

 

Avant de regagner son bureau, Arthur en profite pour aller prendre un café. Il y rencontre Nicolas et Pierre.

 

Et voilà qu’il se retrouve avec trois singes perchés sur son dos et deux autres sur le bras, qu’il soutient sans même s’en rendre compte.

 

Retour au bureau

 

 

En fin d’après-midi, Arthur est assis de travers, le dos courbé, sous une grappe de singes. Il y en a sur le bureau, parterre, aux sommets des armoires.

Aline apparaît sur le pas de la porte, souriante et détendue.

 

 

Aline : Alors, pour le projet Martin…. Que fait-on ?

 

Les singes s’agitent sur les épaules d’Arthur, c’est lourd à porter.

Il serre les dents. Un vacarme de piaillements s’élève….

 

Comme Arthur en avez-vous plein le dos ?

D’après vous, qu’est-ce qu’un singe ?

Êtes-vous parfois envahi de singes ?

 

Dans le prochain article, vous découvrirez comment reconnaître les singes et les mots à ne surtout pas prononcer pour éviter qu’ils ne sautent sur vos épaules 😉 !

 

Partagez quelques exemples et décrivez vos plus beaux « singes » dans les commentaires ci-dessous !

 

*D’après William Oncken et Donald L. Wass qui, en 1974, publiaient un article pour

le moins original abordant la problématique de la gestion du temps

par l’intermédiaire de la métaphore du singe sur l’épaule.

2 réponses
  1. Claire
    Claire says:

    Au moment où je lis cet article, je me rends compte qu’un singe a sauté sur mon épaule à 11h30! Un collaborateur est entré dans mon bureau et m’a fait part d’un problème rencontré avec un problème de paramétrage de logiciel. Il avait une feuille avec les incohérences de paramétrage. Je l’ai écouté, nous avons échangé sur les problèmes posés, et au final lui ai dit « donne moi la feuille, je vais voir ça »! Je ne m’en suis même pas rendue compte car j’étais contente de son initiative d’avoir mis le doigt dessus. J’aurais dû lui demander de faire une nouvelle proposition de paramétrage…. résultat j’ai ce dossier sur mon bureau!

    Répondre
    • Thierry
      Thierry says:

      Bonjour Claire,

      Merci pour ce retour d’expérience très concret 😉 !
      Vous avez pris conscience qu’un singe peut passer très rapidement d’une épaule à l’autre…
      C’est un premier pas essentiel, apprendre à reconnaître le moment précis ou il s’apprête à sauter sur votre épaule pour l’en empêcher la prochaine fois !
      Vous êtes sur la bonne voie…
      Bon courage,
      Bien amicalement.
      Thierry

      Répondre

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *