Délégation et gestion du temps

Il y a presque 30 ans, Oncken et Wass publiaient un article remarqué sur le contrôle des tâches et la gestion du temps. D’après eux, nombreux sont les managers qui consacrent à leurs collaborateurs beaucoup plus de temps qu’ils ne le pensent…

Pour bien comprendre ce qui suit, et si vous ne l’avez pas encore lu, découvrez l’histoire d’Arthur dans  l’article précédent En avez-vous plein le dos ?

Comme Arthur, vous arrive-t-il d’accueillir les « singes » de vos collaborateurs sur vos épaules ?

 

Délégation et gestion du temps

Mais qu’est-ce qu’un singe ?

Dans le cadre de la délégation et gestion du temps, D’après William ONCKEN, un singe représente la prise de la responsabilité de la prochaine initiative, à l’issue d’un dialogue écrit ou oral entre l’un de vos collaborateurs et vous-même.

Le contexte favorable aux transferts de singes

Un collaborateur vous présente un problème qu’il rencontre dans le cadre de sa mission.

Vous en savez assez pour être impliqué mais pas suffisamment pour décider sur le champ. Pour « gagner du temps », vous préférer couper court à la discussion et vous charger du singe en disant, « je vais m’en occuper » ou « je vais y réfléchir… « 

Exemple :

Comme dans l’histoire d’Arthur racontée dans l’article  En avez-vous plein le dos ? :

« Aline : Bonjour Arthur ! Puis-je vous voir un instant ? Le projet Martin ne se déroule pas tout à fait comme prévu, et il faudrait …

Arthur : Ah oui ! C’est vrai… Vous faites bien de m’en parler mais j’ai un rendez-vous. Je vais y réfléchir, et je vous en reparlerai.« 

 

Les rôles s’inversent

Au moment même où vous acceptez de prendre en charge un singe pour le compte d’un collaborateur, les rôles s’inversent !

Vous travaillez désormais pour votre collaborateur et vous en êtes redevable…

  • Vous prenez à votre compte une responsabilité qui est dans le champ d’action du collaborateur et non dans le vôtre,
  • Vous vous engagez à lui faire part des suites de votre action.

 

Dans l’histoire d’Arthur, Aline ne va pas manquer de relancer Arthur.

« Aline apparaît sur le pas de la porte, souriante et détendue.

Aline : Alors pour le projet Martin…. Que fait-on ? »

Les uns comme les autres sont tous plus ou moins dans l’attente des travaux qu’Arthur doit effectuer, des décisions qu’il s’est engagé à prendre. Par sa bonne volonté, il s’est accaparé une partie des tâches de ses collaborateurs.

Dès que vous prenez en charge les singes de vos collaborateurs, ils constituent une des sources principales de vos problèmes de gestion du temps.

La métaphore du singe sur l’épaule a toujours un grand impact auprès des personnes que j’accompagne. Certaines se qualifient d’ailleurs de « très grands acheteurs de primates ».

Mais attention, il y a aussi d’habiles marchands de singes ;-). Ils œuvrent  bien au-delà de la sphère professionnelle… et sont même parfois très jeunes…si vous voyez de qui je veux parler… 😉 !

Mais alors comment se libérer des singes et éviter qu’ils ne sautent sur vos épaules ?
La réponse dans le prochain article !

Faites-moi quelques suggestions dans les commentaires ci-dessous !

2 réponses
  1. Samuel@motivation-au-travail.com
    Samuel@motivation-au-travail.com dit :

    Excellente cette métaphore des singes !

    Pour éviter qu’un singe ne saute sur votre épaule ?
    Voici ma recette :
    1. Le voir
    2. Regarder son nom sur son collier
    3a. Si le singe a un collier : le ramener à son propriétaire
    3b. Si le singe n’a pas de collier : soit vous décidez de l’adopter, soit vous contactez les services compétents (BB ?)

    Et méfiez vous des puces ! 😉

    Répondre

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *